Noël n'aura pas lieu






Noël n’aura pas lieu. Enfin, peut-être. En fait, cela ne dépend que de vous. À chaque fin d’épisode, vous aurez la possibilité d’aider, ou non, le Pays de Noël.

Faites les bons choix et toute cette histoire ne sera qu’une amusante anecdote à raconter au coin du feu.

Retrouvez tous les jours, jusqu'au 24 décembre inclus, un nouvel épisode de cette histoire de Noël. #UnNeuroNoël


Musique du moment

NEWSLETTER

Rechercher

NaNoParenthèse – Jour 20

21 nov. 2017

On va la faire très courte. Je n’ai pas le moral. Je n’ai pas envie de faire d’audiolog. Je me force à faire ce point parce que cette chute de moral a sérieusement impacté mon écriture et foutu un binz intersidéral dans ma fin de NaNo. 
En quelques mots donc : j’ai besoin d’un miracle. 

J’ai d’abord été très en colère. J’ai tweeté à ce sujet. Je n’entre pas dans les détails parce que ça mériterait un article à lui tout seul. Un jour, peut-être. Puis la colère a laissé place au syndrome de l’imposteur, avec son meilleur pote la dépression. C’est simple : la dépression fait que je me sens bon à rien, le syndrome de l’imposteur confirme que c’est bien le cas. D’ailleurs, je suis même mauvais en dépression, je suis infoutu de faire quelque chose pour ça, qu’elle soit bonne ou mauvaise. 
Côté écriture, j’ai relu le NaNoNoël, qui est l’urgence absolue. Ça n’allait pas. Je n’avais aucun ton, aucun style. C’était un premier jet bien sûr, mais ça ne donne pas envie de continuer en l’état. 
J’ai sonné l’alarme dans ma tête et déclenché l’état d’alerte maximale : il nous faut reprendre goût à tout ça. J’ai lutté pendant des heures, en vain. Ça a donné ce tweet.
Et là, le déclic. Un exercice proposé par un ami venait de me décoincer. Je parlerai de cet exercice en décembre. J’arrivais à écrire et encore mieux, j’arrivais même à me faire rire. J’avais le ton que je cherchais. Le style que je voulais depuis le début. 

On est le 21 quand j’écris ces lignes. Je vais avoir besoin d’un miracle pour réussir ce NaNo. Je sais que je peux le faire, mais si vous avez de la chance en trop, n’hésitez pas à me l’envoyer. Croisage de doigts, prières, maraboutages, sacrifices divers et variés. Je prends tout. 
En attendant, probablement plus de NaNoParenthèse. Ou peut-être que si. En fait j’en sais rien. Je préfère ne pas m’avancer sur le sujet. J’ai besoin de tout le temps qu’il me reste pour le NaNoNoël, qui a un titre, ce qui est déjà ça. 

Côté musique, j’ai atteint un niveau noëlique sans précédent : j’ai une playlist de dix heures (oui, 600 minutes) de chants de Noël traditionnels, ceux en mode messe de minuit oui. Et Casse-Noisette, forcément. Et puis l’album de Sia, composé de chansons originales sur le thème de Noël, qui est vachement bien. Je vous laisse avec deux de mes préférées. 


Les commentaires

Ici, les commentaires sont modérés.