Instagram

Agenda

Musique du moment

NEWSLETTER

Rechercher

15 déc. 2017



___« Avez-vous la moindre idée du merdier dans lequel vous venez de nous mettre en parlant à Mère comme ça ?
___— Je croyais que…
___— Que quoi ? Que Mère était capable du pire ?!
___— Baissez d’un ton. Vous connaissez mon monde, vous savez que tout le monde en est capable.
___— CE N’EST PAS … (Il respire.) Il est vrai que vous m’avez donné assez d’occasions pour le voir. Mais, et admettons que j’accorde un tout petit peu plus d’attention à vos conneries, quel serait son mobile ?
___— Je ne sais pas, nisse. C’est bien pour ça que j’essayais de l’interroger. »
___Le visage dudit nisse prit une forme qui rendait une attaque nucléaire plus engageante, grandit d’un bon mètre en une seconde sous le nez d’Hector et lui planta son doigt à présent fort boudiné dans le torse.
___« Faites bien attention. J’ai peut-être juré de prendre soin de vous, mais je peux très bien refaire mes lacets quand vous serez au bord d’un ravin. Compris, humain ? »

___À tourner en rond tout en s’évitant, ils avaient fini par trouver un banc où s’asseoir et des chocolats chauds pour ne pas y rester. C’est une fois l’un calmé et l’autre assuré de ne pas être homicidé dans la minute qu’ils reprirent leur conversation entre créatures vivantes bien éduquées.
___« Bien. Pourquoi la mère Noël ne pourrait-elle pas tuer son mar… fils ? »
___Le nisse jouait au football avec son nez comme pied et une boule de guimauve comme balle. C’était sa manière à lui de se détendre. Une fois le but marqué et la guimauve avalée, il prit le temps de lui répondre.
___« Parce que le père Noël n’est pas vraiment son fils. »
___Il s’assura d’avoir toute l’attention de son humain pour continuer.
___« Le père Noël est un statut, un emploi, un titre, appelez cela comme vous le voulez. On ne naît pas père Noël, on le devient. La seule personne qui peut vous gratifier de ce nom est Mère. Elle est notre mère à tous, elle seule peut savoir qui a le mérite nécessaire pour être le nouveau père Noël.
___— Vous en avez connu plusieurs ?
___— De ce que je sais, ça faisait plusieurs siècles qu’on avait le même. Le dernier avait demandé à raccrocher le manteau après avoir perdu espoir. Moche, hein ?
___— Plutôt moche, oui. Et votre mère l’a accepté ?
___— Comment refuser ? « L’espoir fait vivre », ça ne vient pas de chez vous. Comment vivre sans espoir et comment faire vivre l’espoir quand on n’en a plus une seule goutte dans nos veines ?
___— C’est pas faux... Et ça se décide comment, un nouveau père Noël ?
___— Orf, je crois que c’est un peu comme vos histoires de papes. Mère s’enferme dans son bureau, y réfléchit de longues heures en fumant de bons cigares, et quand elle ne se voit plus faire des ronds de fumée, elle déclare le nouvel élu. On devrait voir ça bientôt de toute façon, si vous ne nous l’avez pas vexé comme un pou.
___— Je suis vraiment désolé pour tout à l’heure, mais il n’empêche qu’elle pouvait et peut toujours l’avoir tué.
___— Encore une fois, pourquoi ?
___— Je ne sais pas... Ça ne la tenterait pas de distribuer des cadeaux ?
___— Elle peut très bien le faire. D’ailleurs, il lui arrive de le faire, quand Père se laisse déborder par la situation. C’est pour ça que vous la pensez sur Terre comme la femme de Père. À croire qu’il vous est totalement incapable d’imaginer une femme au pouvoir.
___— Hé, je n’y suis pour rien moi !
___— Ouais, ouais. On verra ça plus tard. »

___Les tasses de chocolat chaud étaient maintenant finies et les moustaches de chantilly autour des lèvres parfaitement dessinées.
___« Maintenant que vous n’avez plus de raison de suspecter Mère, qui est le prochain sur votre liste ?
___— Je ne sais pas… Qui pourrait avoir envie d’une nouvelle élection de Mister Papa Noël ? »
___Comme si le ciel écoutait leur conversation depuis le début, celui-ci lâcha une étoile filante en direction d’une silhouette qui avait l’air fort pressée de quitter le Pays de Noël.
___Hector et son nisse la virent se diriger vers la frontière de sapins, puis d’une même voix :
___« Saint Nicolas. »

---

Détectives en herbe, c'est à vous de jouer. Est-ce que le patron des enfants pourrait souhaiter à ce point une promotion ?
1. Il en a peut-être marre d’être bon qu’à distribuer des chocolats sans aucune reconnaissance derrière ?
2. À quoi bon se surcharger de travail, il n’est pas déjà père Noël à sa façon ?

Pour voter, vous connaissez la chanson maintenant, c'est par lalalalalalalalà : https://strawpoll.com/3z52pzee


Partager cette histoire rajoute de la chantilly dans votre chocolat chaud.

---

Edit du 17/12, 12h10 :

Les commentaires

Ici, les commentaires sont modérés.