Noël n'aura pas lieu






Noël n’aura pas lieu. Enfin, peut-être. En fait, cela ne dépend que de vous. À chaque fin d’épisode, vous aurez la possibilité d’aider, ou non, le Pays de Noël.

Faites les bons choix et toute cette histoire ne sera qu’une amusante anecdote à raconter au coin du feu.

Retrouvez tous les jours, jusqu'au 24 décembre inclus, un nouvel épisode de cette histoire de Noël. #UnNeuroNoël


Musique du moment

NEWSLETTER

Rechercher

17 déc. 2017



___« Ça va aller Hector ?
___— Aller ? Aller ?! Mais comment ça pourrait aller ?! On est parti depuis quand déjà ? Le 2 ? Et on est le 6 maintenant ?
___— Je savais que j’aurais dû insister sur cette histoire d’écoulement du temps. Déjà qu’un changement d’une seule heure vous perturbe…
___— Quatre jours, nisse ! Ça fait quatre jours qu’on est ici ! Quatre jours que je suis ici et pas dans ma librairie ! Et mes clients ?!
___— Hector, respirez avec moi, tout va bien se passer. »
___Disons les choses clairement : nous paniquerions tous dans une situation pareille. Maintenant, soyons sérieux, ce n’est pas avec une crise d’apoplexie que l’on résout les ennuis du monde, encore moins les siens. Ce que je viens de vous dire là est à peu près mot pour mot ce que le nisse tentait de faire comprendre à notre camarade, entre deux imitations de labrador hors d’haleine.
___« Je vous propose quelque chose : on retourne à l’auberge voir si nous y avons de quoi vous coucher et avant de vous border, je m’arrange pour vous trouver un petit remontant et un bain moussant. D’accord ?
___— D’accord... Mais pas question de vous servir à nouveau de luge !
___— Je reconnais que j’ai peut-être un peu abusé sur ce coup-là. Mais quand même, c’était amu… Oui oui, promis, je ne recommencerai plus. »
___Il se pourrait que le nisse ait croisé les doigts en prononçant ces derniers mots.

___Nos deux protagonistes retrouvaient le chemin de l’auberge chacun sur leurs propres pieds. Sans heurter physiquement, visuellement ou verbalement quelqu’un, quelque chose ou eux-mêmes. Oui, qui de droit a bien été contacté pour que ce record soit certifié le plus rapidement possible.
___Arrivés à la porte de l’auberge, ils décidèrent d’y entrer en la franchissant comme des gens civilisés, sans plus de manière que celle de s’annoncer en la toquant avant d’en tourner la poignée.
___L’accueil par la lutine se fit d’abord avec un rouleau à pâtisserie à la main, qu’elle posa ensuite pour leur donner une grosse clé avec un sucre d’orge accroché à elle.
___« Deuxième étage, la porte au fond du couloir. Essayez de me la garder en état. »
___Le nisse aurait aimé lui répondre quelque chose comme « on va tâcher », mais Hector commençait à s’affaisser sur lui comme une chandelle qui aurait brûlé toute la nuit. Il allait plutôt tâcher de le transporter jusqu’à son lit et le laisser dormir une bonne nuit de douze heures terrestres. Il verrait demain pour les promesses.
___Architecturalement parlant, l’auberge ressemblait à ces adorables petits cottages anglais. Ces maisons sont mignonnes tout plein, oui, si l'on omet les escaliers escarpés, la bassesse des plafonds et des portes, et les poutres en chêne massif. Ces dernières ont d’ailleurs eu plus d’une occasion d’en taper cinq avec le crâne d’Hector, qui était malheureusement pour elles trop profondément endormi pour leur rendre le coup.
___Après une ascension digne des plus grands monts, et avec une émotion visible sur son front ruisselant, le nisse posa avec la douceur qu’il lui restait – à savoir aucune – son humain sur le lit.
___Le service de chambre avait assuré le coup en proposant le plus grand lit disponible pour leurs invités d’honneur. Même traitement pour leurs amis à écailles orange qui logeaient maintenant dans un bocal bien plus grand. Pour les valises par contre, il ne fallait pas rêver, elles étaient juste posées là. Faites que les objets n’aient pas d'âme.
___Le nisse n’avait plus qu’à s’installer au pied du lit de son protégé pour lui assurer la nuit la plus paisible possible. Tant de créatures à questionner et si peu de temps pour sauver Noël. Mais ils s’inquièteraient de tout ça demain, ils ronflaient déjà tous deux à en réveiller tout le Pays.
___À commencer par le chat.

---

Il ne faut jamais réveiller un chat qui dort. Nos héros vont-ils réussir à passer la nuit avec cette créature des enfers sortie de son sommeil ?
1. Mais oui, une gratouille derrière l’oreille et il se rendort avec eux en ronronnant.
2. Attendez, on parle de quel chat exactement ?

L'urne est ici : https://strawpoll.com/fy4xf328


Partager cette histoire vous bordera mieux la nuit.

---

Les commentaires

Ici, les commentaires sont modérés.