Noël n'aura pas lieu






Noël n’aura pas lieu. Enfin, peut-être. En fait, cela ne dépend que de vous. À chaque fin d’épisode, vous aurez la possibilité d’aider, ou non, le Pays de Noël.

Faites les bons choix et toute cette histoire ne sera qu’une amusante anecdote à raconter au coin du feu.

Retrouvez tous les jours, jusqu'au 24 décembre inclus, un nouvel épisode de cette histoire de Noël. #UnNeuroNoël


Musique du moment

NEWSLETTER

Rechercher

3 déc. 2017



___Tout bon café de Noël qui se respecte se doit d’être outrageusement gourmand. Pour cela, rien de plus simple, suivez le guide.
___Commençons par ce qui saura border votre breuvage dans ses bras en porcelaine : une tasse. Ou comme notre ami Hector, si vous avez sérieusement froid au cœur et pas aux yeux, une bonne vieille pinte.
___Vous y ajouterez dès maintenant du café. Oui je sais, aussi étonnant que cela puisse paraître, nous allons avoir besoin de café pour faire un café. C’est fou ce monde ! Chaud ou froid, à votre convenance. Faites juste attention à ne pas le dire trop fort pour les puristes qui se cacheraient parmi vous, votre monde a déclenché des guerres pour moins que cela et je ne tiens pas à être responsable d’un incident diplomatique, surtout pas maintenant.
___S’en suit ce qui réchauffe le cœur : l’alcool. Du scotch, simple, efficace. De la liqueur, ici d’agrumes, ma préférence va à celle d’orange. Si vous êtes ce genre d’humains à aimer le cucul-photogénique-réseau-sociabilisable, vous pouvez y couler une rondelle ou deux d’orange si ça vous amuse.
___Pour les quantités, à votre convenance, mais l’idéal est d’arriver à moitié-moitié avec le café.
___Ce qu’il reste d’espace dans votre récipient doit à présent disparaître sous un nuage de chantilly, merci de vous référer à l’étape précédente pour savoir si ce sera un stratus ou un cumulonimbus.
___Pendant que vous savourez votre café et que notre héros cuve son troisième, je peux me livrer au jeu des confidences. Hector n’est jamais seul. Je veux dire par là qu’il est bien gardé. Grâce au ciel me direz-vous et je ne vous donnerai pas tort sur celle-là. 
___Vous avez l’habitude d’appeler cela des anges gardiens. En réalité, ce n’en sont pas vraiment et ces techniquement-pas-des-anges existent bel et bien.
___Avez-vous déjà entendu parler des lutins de maison ? Je sais que par chez vous, en vos terres françaises, vous appelez les plus farceurs d’entre eux des farfadets. Ici, nous les appelons des nisses.
___Un nisse est, d’après votre imaginaire, une « petite » créature de type nain de jardin vivant. Je suis d’ailleurs étonné qu’ils ne vous aient toujours pas collé une révolution dans les pattes après une telle injure. 
___Ils ont le pouvoir de prendre la forme que vous imaginez ou souhaitez d’eux quand vous en avez le plus besoin. Ils sont en quelque sorte les elfes de maison de ce côté de la voie 9 3/4. Un jour, vous les verrez comme des nains nudistes, un autre comme des chats. Ils sont si vifs qu’il arrivera très souvent à votre cerveau de ne pas être assez rapide pour traiter l’information. Ils demeureront alors cette simple impression de présence près de vous.   
___Chaque nisse est chargé d’un être humain durant toute la vie de celui-ci. Ils sont habituellement chez vous, mais il arrive que certains aient des envies d’aventures et vous suivent dans votre poche de manteau ou votre sac à main. 
___Un peu de magie par ici, un peu de farce par là : votre quotidien ne serait pas celui que vous connaissez sans eux. Ce n’est pas pour autant que tout est de leur faute. Par exemple, cette assiette que vous avez lâchée en débarrassant n’est pas forcément dû à un croche-pied de lutin. Mais dans le doute, soyez plus clément.
___Un nisse est une créature sans prénom. Pour en avoir un, il faut que leur humain le voit et décide de le surnommer en conséquence. Encore une fois, si vous souhaitez entretenir de bonnes relations avec votre nisse, choisissez correctement son patronyme.
___Je tiens à vous rappeler que ce sont des créatures magiques particulièrement sensibles. Ne les fâchez pas, sous aucun prétexte. Si votre nisse vient à avoir la rancune tenace et l’envie de vous mener la vie dure, il n’hésitera pas à déballer l’artillerie lourde.
___Mais un nisse est aussi et surtout une créature au cœur tendre. Il est même dévoué corps et âme à son humain. Tel un scout, il sera toujours prêt pour l’aider. Alors vous imaginez bien qu’avec un protégé comme Hector, il remuera ciel et terre pour que cela s’arrange. 
___Et s’il le faut, en dernier recours, appeler le Pays de Noël.

___Le canapé du salon décrépi semblait donner signe de vie à en croire le ronflement bruyant qui en émanait. Ce n’était rien d’autre que le cri de la baleine ivre échouée qu’était Hector après le traditionnel quintuple café écossais du 1er décembre.
___Le nisse connaissant la chanson. Les publicités autour du téléphone du père Noël commençaient déjà à être diffusées à outrance. Il n’avait plus qu’à noter l’un des numéros associés à ce bon vieux Kris, le composer sur le téléphone de son humain et user d’un petit peu de magie pour atteindre réellement le secrétariat du père Noël.
___« Bonjour. Toutes nos lignes sont actuellement occupées. Merci de bien vouloir patienter. »
___Ça, ça n’arrive que chez les humains. Normalement.

---

À votre tour. Vous venez de lire le troisième épisode. Le nisse arrivera-t-il à avoir l’un des employés du Pays de Noël avant que la facture soit aussi salée que la mer Morte ?
1. Oeuf corse, avec un peu de patience (et de magie)
2. Nope, j’espère qu’il a un deuxième dernier recours dans son sac

Pour voter, c'est par ici : https://strawpoll.com/597w6d5r


Partager cette histoire rend votre nisse fier-e de vous.

---

Edit du 04/12, vers 15h30 :

Les commentaires

Ici, les commentaires sont modérés.