Noël n'aura pas lieu






Noël n’aura pas lieu. Enfin, peut-être. En fait, cela ne dépend que de vous. À chaque fin d’épisode, vous aurez la possibilité d’aider, ou non, le Pays de Noël.

Faites les bons choix et toute cette histoire ne sera qu’une amusante anecdote à raconter au coin du feu.

Retrouvez tous les jours, jusqu'au 24 décembre inclus, un nouvel épisode de cette histoire de Noël. #UnNeuroNoël


Musique du moment

NEWSLETTER

Rechercher

6 déc. 2017




___Il y a quelques années, le nisse avait étudié la complexité du système digestif humain après qu’Hector se soit amusé à essayer de cuisiner plus que des nouilles instantanées. Mais à voir son humain figé dans du marbre invisible, il se demandait s’il n’avait pas oublié un chapitre concernant le cerveau.
___Cela faisait maintenant une bonne demi-heure que l’un gobait des mouches et l’autre prenait les constantes.
___« Bon, Hector, je sais qu’il va vous falloir encore un peu de temps pour encaisser tout ça, mais si vous pouviez le faire sur le trajet, ça m’arrangerait grandement.
___— Euh oui… enfin... non. Non.
___— Non ?
___— Non.
___— Comment ça, non ?
___— Non, je ne suivrai pas un… un…
___— Attention à ce que vous allez dire.
___— Suivre... quelqu’un comme vous... je ne sais pas où.
___— Je vous l’ai dit : Pays de Noël. C’est comme le Pôle Nord ou la Laponie, mais en mieux. Vous allez voir, c’est adorable en cette période de l’année.
___— Je vous crois, mais c’est toujours non.
___— Non ? Bon. Bien, bien, bien. Très bien. »
    
___N’étant pas dans une superproduction cinématographique, je vais vous demander de faire l’effort d’entendre une musique digne des meilleurs westerns derrière ces mots. Voyez comment nos deux protagonistes maintiennent leur regard sans trembler. Des gouttes de sueur commencent même à perler sur leur front, peut-être dû à cette tension dans l’air ou juste au chauffage qui s’emballe. Qui craquera en premier ? Est-ce un doute trahi par un clin d’œil ou juste un cil désireux d’être aux premières loges ? Quelle paire de lèvres tremblera en premier avant de lâcher son ultime bafouille ?

___« Vous savez Hector, je suis le premier à rappeler les bases d’une bonne relation. La confiance, le consentement, tout ça. Mais parfois, vous ne me facilitez pas la tâche et, surtout pour votre bien, je dois par conséquent avoir recours à des méthodes quelque peu… disons discutables. »
___Le visage d’Hector s’étirait soit par la surprise d’être menacé, soit par la peur de ce qui allait lui arriver après cet affront.
___« Comme voir si votre tête est vraiment aussi dure que du bois. »
___Était-ce un boum ou un boing ? Si l’onomatopée restait incertaine, la poêle abandonnée dans la cuisine qui venait d’assommer proprement Hector l’était beaucoup moins.
___« Bien, lui c’est fait, passons aux poissons. »
___Hercule et Hastings firent autant de bulles qu’une première ouverture de bouteille d’eau gazeuse et se planquèrent aussi bien que la ruine qui leur servait de décoration le permettait.
___« Rassurez-vous, vous venez avec nous conscients. »
___Le nisse paqueta valise et bocal en un claquement de doigts, et tout ce beau monde sortit de l’appartement.
___« Bien, où est-ce que j’ai garé notre carrosse ? »
___Cela n’avait rien de ressemblant à une citrouille magique ou une voiture tirée par des chevaux, ça tenait plus à une vieille luge faite d’un couvercle de poubelle.
___Ne me demandez pas comment cet engin est capable de transporter quelqu’un sans le tuer, j’imagine que tout est dans cette histoire de magie et que nous avons juste à boucler notre ceinture inexistante. Et peut-être prier pour que notre nisse recouvre rapidement la raison.
    
___Mesdames, messieurs, animaux de compagnie et autres créatures magiques, bienvenue à bord du vol Lugeotomatix à destination du Pays de Noël. La durée de notre voyage est estimée à une nuit de six heures, le trafic aérien étant une vraie plaie en cette période de l’année. Température extérieure estimée au port minimal de trois pulls. Merci de bien vouloir poser vos ratatouilles en dehors du couvercle. En vous souhaitant un agréable voyage, même si vous n’en verrez rien. 
___Eh oui, vous n’aviez qu’à accepter de venir.

---

Pas de vote aujourd'hui. Vous avez assez influencé l'histoire comme ça.


Chaque partage de cette histoire est une ratatouille de moins en dehors du couvercle.

Les commentaires

Ici, les commentaires sont modérés.